L’équipe

Lucie Alexis, MCF, à l’Université Paris 2, Institut Français de Presse, au sein du laboratoire CARISM, travaille sur la médiatisation de la culture à la télévision publique (linéaire et dispositifs numériques) et sur la mutation des formes audiovisuelles. Elle s’appuie particulièrement sur des analyses en sémiologie audiovisuelle et des entretiens semi-directifs.


Marie-France Chambat-Houillon, MCF HDR, sémiologue de l’audiovisuel et spécialiste des médias. Elle enseigne à l’Institut de la communication et des médias de l’université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 et dirige l’unité de recherche CIM (Communication, Information, Médias). À travers une attention portée au travail énonciatif des contenus et dans une approche sémio-pragmatique, ses réflexions actuelles portent sur les circulations de la culture entre les médias audiovisuels (linéaire et en ligne), les nouvelles formes de créativité qui s’y développent et les enjeux d’authenticité et de sincérité spécifiques aux réceptions médiatiques et numériques.



Marion Ferrandery, doctorante contractuelle du Labex ICCA, à l’Université Paris 3, au sein du laboratoire CIM, mène une thèse en SIC sur l’adresse aux publics jeunes à la télévision française. Elle s’intéresse aussi bien aux questions relatives à la production et à la programmation des émissions, qu’à leur réception.


Fanny Georges, MCF à l’Université Sorbonne Nouvelle, sémiologue, membre du CIM, travaille sur la culture numérique et sa relation au sentiment d’existence. Elle met en oeuvre des approches associant sémiologie des représentations numériques, ethnographie mixte (terrain en présentiel et terrain numérique) et analyse qualitative quantifiée de corpus numériques multimodaux.


Laurence Leveneur, MCF en Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université de Toulouse 1 Capitole, rattachée à l’IDETCOM (Institut du Droit, de l’Espace, des Territoires, de la Culture et de la Communication) et membre associée au CIM. Elle a publié plusieurs articles portant notamment sur les jeux et les divertissements télévisuels et les stratégies des marques télévisuelles sur les réseaux socio numériques.


Agnès Granchet, MCF, à l’Université Paris 2, Institut Français de Presse, au sein du laboratoire CARISM, est spécialisée en droit et déontologie des médias. Ses recherches portent principalement sur les questions de liberté, de responsabilité et de censure des médias et sur l’articulation entre les mécanismes de réglementation, de régulation et d’autorégulation des médias.

Sophie Noël, MCF à l’Université Sorbonne-Paris-Nord, membre du LabSic et chercheure associée au CARISM, travaille sur les médiations culturelles, les politiques publiques du livre et sur l’indépendance dans les industries culturelles.

Virginie Spies, MCF en Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université d’Avignon. Directrice du Laboratoire Culture et Communication (EA 7542). Ses recherches portent sur la télévision, la presse people, les liens entre les médias et les réseaux sociaux ainsi que les vidéos du web. Sémiologue et analyste des médias, elle est l’auteur des ouvrages La télévision dans le miroir, Théorie, histoire et analyse des émissions réflexives (L’Harmattan) et Télévision, presse people : les marchands de Bonheur (INA – De Boeck).

Ana Vinuela, MCF à Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 et membre de l’Institut de recherche sur le cinéma et l’audiovisuel (IRCAV). Ses recherches portent sur l’organisation des industries cinématographiques et audiovisuelles, les stratégies des acteurs et les politiques audiovisuelles.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search